À propos de Transition
vers la communauté

Transition vers la communauté est un programme de perfectionnement des compétences personnelles et professionnelles destiné aux anciens combattants qui ont de la difficulté à réintégrer la vie civile après avoir servi au sein des Forces armées canadiennes ou de la GRC.

Le programme fournit des connaissances sur la santé mentale, la connaissance de soi, les stratégies d’adaptation, l’emploi et le perfectionnement des compétences chez les anciens combattants.

Le programme permet aux anciens combattants d’acquérir des connaissances en matière de santé mentale, d’effectuer une prise de conscience, d’obtenir des stratégies d’adaptation et de perfectionner des compétences pour le marché d’emploi.

Le programme a été élaboré par la Société pour les troubles de l’humeur du Canada (STHC) en collaboration avec Anciens Combattants Canada (ACC) et Emploi et Développement social Canada (EDSC).

L’objectif de Transition vers la communauté est de fournir un soutien direct pour aborder les difficultés d’ordre émotionnel et physique vécues par les anciens combattants, avec un accent sur les compétences favorisant l’employabilité, le bien-être mental et le soutien par les pairs.

Les anciens combattants développeront des compétences et des aptitudes spécifiques qui les aideront à vivre une vie satisfaisante, prometteuse et significative.

Objectifs

  • Bâtir des liens de confiance avec les anciens combattants qui ont hésité à faire appel aux services de soutien
  • Sensibiliser davantage à la santé mentale et donner des mécanismes d’adaptation aux anciens combattants
  • Améliorer la capacité des anciens combattants à maintenir leur bien-être
  • Réduire les risques d’automutilation
  • Créer des occasions d’engagement communautaire pour les anciens combattants
  • Réduire les risques d’itinérance
  • Éliminer les embûches et aider les personnes atteintes d’invalidité à obtenir un emploi
  • Renforcer les liens entre les anciens combattants et leur communauté
  • Aider les anciens combattants à rétablir des liens avec un système de soutien et les services offerts par l’entremise d’Anciens combattants Canada et d’autres groupes
  • Contribuer à l’élaboration de politiques grâce à des données exactes provenant des résultats du projet
  • Développer et favoriser des collaborations et des partenariats significatifs dans le cadre du projet

Ces objectifs sont en lien direct avec ceux du Fonds d’intégration, qui sont d’aider les personnes sans emploi atteintes d’invalidité à se préparer pour le marché du travail, à en obtenir un emploi et à le conserver, ou à être travailleurs autonomes et d’encourager les employeurs à embaucher des personnes atteintes d’invalidité.

Au cours des trois prochaines années, le projet Transition vers la communauté :

Servira

anciens combattants vulnérables à Calgary, à Toronto et à Montréal (Québec)

Aidera

anciens combattants dans le but d’améliorer leurs compétences favorisant l’employabilité

Mènera

anciens combattants à occuper un emploi

Aidera

anciens combattants à retourner aux études

À qui ce projet s’adresse-t-il?

Le projet s’adresse aux anciens combattants sans emploi qui ont éprouvé des difficultés à réintégrer le marché du travail.

Nous comprenons que l’emploi est une partie centrale du bien-être et de l’engagement communautaire. Le projet vise à réduire les risques d’itinérance et à éliminer le sentiment de solitude des anciens combattants en leur offrant des réseaux de soutien et sociaux. Les Canadiens et Canadiennes souhaitent aborder le fait qu’il existe des anciens combattants en crise, qui vivent des problèmes de santé mentale, qui n’ont pas accès à des soutiens d’aide à l’emploi et qui font face à des embûches pour réintégrer le marché du travail.

Le but du projet Transition vers la communauté est d’appuyer le perfectionnement des compétences en vue d’aider les anciens combattants sans emploi à se préparer à réintégrer le marché du travail, à obtenir un emploi et à le conserver, à devenir travailleurs autonomes, ou encore à retourner aux études. Le projet encourage également les employeurs à embaucher des personnes atteintes d’invalidité.

Les anciens combattants peuvent s’inscrire eux-mêmes ou être recommandés au programme par l’entremise de membres du personnel d’Anciens Combattants, d’organismes communautaires, de fournisseurs de services, d’organismes et de groupes de soutien pour anciens combattants, d’organismes en santé mentale et (ou) de fournisseurs de soins de santé.

Détails et admissibilité au programme

Afin de pouvoir s’inscrire au programme, les participants doivent être des anciens combattants (Forces armées canadiennes ou GRC) et s’autodéclarer comme ayant une invalidité.

Nous comprenons, lorsque vient le moment de reconnaitre une maladie mentale, comme l’ÉSPT, que certaines personnes ne souhaitent pas le dire et le reconnaitre tout de suite, à cause de la stigmatisation ou d’autres motifs.

Les coordonnateurs du programme s’assureront que :

  • la personne s’auto-identifie comme ayant un handicap physique ou mental permanent qui limite sa capacité de mener des activités quotidiennes;
  • la personne a une invalidité qui a légalement le droit de travailler au Canada conformément aux lois et à la réglementation provinciale et fédérale pertinente;
  • la personne est un citoyen canadien, un résident permanent ou a le statut de réfugié au Canada;
  • la personne a besoin d’aide pour se préparer au travail, obtenir un emploi et le conserver ou pour être travailleur indépendant;
  • la personne n’est pas admissible à une aide sous forme de prestations d’emploi accordées par l’Assurance-emploi ou de tout programme semblable assujetti à un accord conclu avec les provinces, les territoires ou des organismes conformément à l’article 63 de la Loi sur l’assurance-emploi (sous réserve de l’approbation par un représentant ministériel). Dans les cas où la personne est admissible à une aide susmentionnée, le bénéficiaire doit obtenir l’accord du Canada pour accepter ou recruter la personne.